De la préparation à la transformation du guarana

cuisson du guarana au chaudron

Si les propriétés et actions bienfaisantes du guarana sont aujourd'hui largement reconnues, peut-être en savons-nous beaucoup moins sur ses origines et sa préparation avant d'arriver chez nous.

Cette plante, originaire d'Amérique tropicale et d'Amazonie (Brésil, Venezuela, Paraguay, Uruguay) se présente sous forme d'une liane sauvage qui pousse particulièrement dans les endroits humides. Mais, avant de pouvoir être consommé, le guarana doit répondre à plusieurs étapes de transformation et de préparation, qui peuvent être plus ou moins nombreuses.

C'est au cours des mois d'octobre à janvier, lorsqu'elles sont arrivées à maturité, que les grappes de graines de guarana sont cueillies à la main. Elles sont ensuite entreposées dans des sacs pendant quelques jours, le temps qu'une légère fermentation et un ramollissement du fruit aient lieu.

Les graines sont ensuite lavées, triées en fonction de leur taille puis séparées de leur écorce (également appelée arille).

cuisson du guarana au chaudron

L'étape du séchage, l'une des plus importantes, consiste à faire sécher les graines de guarana en plein air ou dans des fours d'argile pendant 6 jours, au cours desquels elles seront remuées sans interruption. Le séchage s'effectue alors à température moyenne pour ne pas obtenir un guarana trop amer ou ayant un mauvais équilibre tanins/caféine.

Ce n'est qu'après cette étape que les graines de guarana sont réduites de façon artisanale avec des pilons en bois, soit en poudre soit en pâte en fonction de leur future utilisation (boissons, gélules, comprimés...).

Si les graines sont destinées à être consommées sous forme de boissons stimulantes et diurétiques, elles sont alors transformées en sirop, en extrait ou finement moulues.

C'est sous cette forme que le guarana a connu une période de grande popularité en France au cours des années 1980.  Un mode de consommation toujours d'actualité et particulièrement prisé pour son action sur la perte de poids, la fatigue et dans le domaine du sport.

Le guarana peut également être transformé en une pâte, comme le faisaient les indiens Guarani et Sateré Mawé afin de mieux supporter la faim et d'augmenter leur endurance pendant les expéditions de chasse. Ils faisaient alors torréfier les grains de cet « oeil de la Forêt » avant de les transformer en une pâte.

D'abord pétrie et aplatie, elle est ensuite divisée en petits bâtons roulés à la main avant d'être fumés. Cette étape de fumaison dure 40 jours et est primordiale pour vous garantir un guarana de très haute qualité.

baton de guarana

En effet, c'est cette dernière qui va vous permettre de conserver votre guarana pendant près de 10 ans et de râper le bâton obtenu au fur et à mesure de vos besoins (pour l'alimentation mais aussi en pharmacie et en cosmétique).

Toutes ces différentes étapes de préparation du guarana vous garantissent un produit final entièrement naturel et sans conservateur qui répond à une chaîne de production écologique et durable !

 

 

titre
48h

 

48h

 

guarana Biologique